Les épées de la royauté[ouvert]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Halsing
Halsing


Le (pseudo) riche qui paie des tournées générales




MessageSujet: Les épées de la royauté[ouvert] Les épées de la royauté[ouvert] EmptyJeu 8 Aoû - 12:00
Paris, 21 Novembre 2142, 12ème arrondissement, 6h du matin…
 
Eugénie, après 1h45 minutes pour remonter de ton quartier des Subs, la voiture affrétée par la garde parisienne s’arrête enfin devant les immenses grilles chromées du 26 rue Charenton.
Il fait encore nuit, mais les premières aurores roses du soleil commencent à percer les nuages mauves et bleus qui composent le ciel pollué de Paris.
Le chauffeur vient ouvrir la porte de la grande limousine « DS » noire dans laquelle on t’avais embarqué à pour t’amener ici et juste après que tu sois sorti, le chauffeur remonte dans sa voiture en te soufflant un petit « Bonne journée mademoiselle » avant de démarrer et disparaitre à l’angle de la rue, en soulevant une brise froide.
Aujourd’hui, c’est le grand jour… Tu vas intégrer les mousquetaires.
 
Tu te retrouves alors seule devant l’immense bâtiment aux allures modernes, avec quelques touches de rétro… La pierre blanche des carrières de paris, reconnaissable entre toutes, se mélange au chrome et aux néons bleus. Projeté en holographie sur la façade, tu vois de grandes armoiries représentant une bombe noire stylisée, sur un blason rouge sang moucheté de fleur de lys. 
Généralement, ce genre de bâtiments financés par la couronne font toujours pas mal d’effet… D’ailleurs, ce sont souvent les plus beau du vieux Paris… Dont le quartier ou tu te trouves est très représentatif. Reconstruit sur les ruines de la ville dans le style Hausmann qui faisait tout son charme, les bâtiments ont tout de même été modernisé et stylisé sous l’impulsion du roi Louis XXVI pendant sa jeunesse. Il n’était pas rare de trouver de grandes tours asymétriques au style acérées en acier sur les toits, et des chromes sur les façades « pour refléter la splendeur de Paris », avait dit le roi.
 
Une dizaine de minutes défilent sans que rien ne se passe… Pourtant, sur le papier, le rendez-vous était fixé à 6 heures, et d’ailleurs, le chauffeur de la garde nationale était venu te chercher dans les temps… Le stress commence à peser un peu…
Mais, d’un seul coup, un bruit immense envahi la rue, et tu vois débarquer une moto rouge royale. Elle s’avance rapidement et s’arrête devant les grilles dans un bruit assourdissant, juste à côté de toi.
En descend deux personnes… Le pilote est un homme avec une barbe de trois jours et des cheveux poivre et sel coiffés en queue de cheval. Il a de grands yeux verts, dont le reflet émeraude luisant trahissent des implants oculaires qui semblent de plutôt bonne qualités. Il porte aussi le fameux manteau long rouge des mousquetaires, avec un pantalon en cuir et les cuissardes réglementaires noires. 
 
Le passager est une jeune femme…  Et ce n’est d’autre que toi, Taelys. L’homme avait débarqué devant chez toi vers 5h40, en faisant un bruit monstre sur sa moto « Leonart ». Il ne s’était même pas présenté et t’avais directement demandé de monter pour aller à la caserne, comme convenu. Le voyage avait d’ailleurs été pas mal mouvementé, et surtout effectué à des vitesses pas très réglementaires. Toujours est-il que tu étais arrivé vivante, et seulement en retard de dix minutes.
 


Le pilote de la moto se retourne vers vous et trace un sourire sur son visage enjoué.
-Alors vous êtes seulement deux ce mois-ci à Paris… Une recrue et une repérée. Venez, suivez-moi !
Il fait volteface pour pousser les grilles chromées de la caserne et rentre en laissant sa moto dehors.
-Je me présente. Commandant Armand Duchet. Pour vous, ça sera Commandant seulement… Mais autant que vous sachiez mon nom et mon prénom quand vous parlerez dans mon dos ! Vos grades à vous pour l’instant sont recrues. Dépendra comment vous vous débrouillez, mais au bout de trois mois de classe, soit on dégage, soit on prend un galon pour devenir mousquetaire. 
Pendant que vous traversez la cour, il vous indique un bâtiment sur votre gauche. 
-Là-bas, c’est l’intendance. Rendez-vous à 8h pour qu’on vous donne votre équipement. A part si vous avez acheté le vôtre. En parlant d’argent, c’est là qu’on récupère la paye aussi, toutes les fins de mois. Et soyez pas en retard, sinon l’intendant vas vous remonter les bretelles. Toujours sur le même thème… l’argent n’apporte pas le respect ici. Il n’y a que les galons et les faits d’armes qui comptent. Je dis ça car y’en a encore qui pensent que s’appeler ‘De Machinchose’ autorisent à donner des ordres. 
 
Vous finissez de traverser, et il pousse la grande porte de la caserne, pour vous faire débarquer dans une salle commune avec des tables et de la nourriture, ou seulement deux vieux mousquetaires discutent tout bas, sans vous avoir remarquer. Armand continue de vous expliquer des choses quant à lui.
Il vous fait comprendre que les trois premiers mois seront les classes. En gros, on va vous former à devenir mousquetaire. Puis ensuite, on vous donnera vos premières missions d’abord sur Paris, puis sur toute la France. A condition que vous ne mourrez pas ou que vous ne vous faites pas virer entre temps.
Il vous laisse prendre quelques vivres pour le déjeuner, et vous emmène à l’étage. Là, il se dirige tout au fond du couloir et vous ouvre une chambre minuscule avec deux lits superposés.
-Voilà votre havre de paix. En tant que recrue, interdiction de dormir autre part qu’à la caserne. Ensuite vous serez obligé de vous trouver un appart, mais avec la paye, ça ira je pense. Je vous laisse vous installer et faire connaissances… RDV dans deux heures pour vous donner votre matériel. 
 
Il sort de la chambre vétuste et étriqué et vous laisse toutes les deux seules dans la pièce qui ne comporte juste qu’une petite fenêtre de 40 cm sur 40 cm. Le parquet grince et certaines lattes sont dangereusement réparé avec des vieux clous. Les lits sont pas mieux… et les matelas ressemblent à du bétons... Mais bon… c’est chez vous maintenant.

Revenir en haut Aller en bas
Dea_aurora
Dea_aurora

http://www.eldarya.com/#/player/profile/Dea_aurora

Toi, on sait que tu as un tonneau à ton nom !




MessageSujet: Re: Les épées de la royauté[ouvert] Les épées de la royauté[ouvert] EmptyJeu 8 Aoû - 17:33
Eugénie parcourut la pièce du regard. Elle était triste et miteuse. Cette école ne leur offrirait pas grand luxe apparemment. Tant pis, elle avait vu pire dans les Subs après tout. 
Sa nouvelle camarade détonnait dans ce décor sombre. Eugénie s'était imaginé intégrer un groupe plus nombreux et non former un duo avec une jeune femme aussi étrange. Elle se demandait ce que cette cohabitation allait donner. Elle était habituée aux apparences originales, c'était monnaie courante, même dans les  Subs. Pourtant cete femme lui semblait tout de même très à part. Elle la scrutait du coin de l'œil depuis quelques secondes lorsqu'elle se décida à lui parler. 

-Hum hum... Eh bien je suppose qu'on va passer pas mal de temps ensemble toutes les deux... Je suis Eugénie. Et toi?

Revenir en haut Aller en bas
Zoe
Zoe

http://www.eldarya.com/#/player/profile/Zoe97214

Toi, on sait que tu as un tonneau à ton nom !




MessageSujet: Re: Les épées de la royauté[ouvert] Les épées de la royauté[ouvert] EmptyVen 9 Aoû - 2:07
Le trajet avait été... Mouvementé, oui, excitant aussi. Mais Taelys était flattée que le Commandant soit venu la chercher en personne. Elle ne s’attendait pas un traitement de faveur de sa part bien sûr, mais voyager sur Leonart, ce n’était probablement pas tous les jours qu’elle allait pouvoir monter sur ce bolide. Elle écouta avec attention la présentation du Commandant, mais pour l’instant, ce n’était pas le plus intéressant.

Taelys ne s’attendait pas à du grand luxe, mais il fallait avouer que c’était quand même pire que ce à quoi elle s’attendait. Peut-être était-ce une forme de bizutage ? La piteuse chambre était clairement faite pour être la plus ignoble possible, et c’était réussi. Mais au moins, ils avaient où dormir. Elle voulu inspecter elle-même un peu l’état de la pièce, avant d’entendre la voix de sa camarade. 

Elle se tourna donc vers elle et la jaugea un court instant. Un instant très court, car il n’y avait pas grand chose à voir, la jeune femme ne semblait avoir rien de physiquement particulier, pas qui ne puisse intéresser Taelys en tout cas. 

« Enchantée, je suis Taelys. »

Elles avaient deux heures pour s’installer et faire connaissance. C’était long, mais après tout Eugénie avait raison, elles allaient passer beaucoup de temps ensemble, bien s’entendre serait plus agréable.

Revenir en haut Aller en bas
Dea_aurora
Dea_aurora

http://www.eldarya.com/#/player/profile/Dea_aurora

Toi, on sait que tu as un tonneau à ton nom !




MessageSujet: Re: Les épées de la royauté[ouvert] Les épées de la royauté[ouvert] EmptyVen 9 Aoû - 12:39
- Je ne sais pas toi, mais je pensais que nous étions plus nombreux à être formés pour devenir mousquetaire. Le prestige de l'uniforme ne doit plus attirer grand monde... 

Elle soupira et s'assit sur ce qui lui servirait de lit. Aïe. Ce n'était vraiment pas confortable. Elle n'avait ramené que quelques effets personnels essentiels. Elle regrettait maintenant de ne pas avoir pris plus de choses. Au moins pour égayer la pièce.

Revenir en haut Aller en bas
Zoe
Zoe

http://www.eldarya.com/#/player/profile/Zoe97214

Toi, on sait que tu as un tonneau à ton nom !




MessageSujet: Re: Les épées de la royauté[ouvert] Les épées de la royauté[ouvert] EmptyVen 9 Aoû - 13:12
Taelys haussa un sourcil.

« Moi aussi ça m’étonne. J’imagine que d’autres nous rejoindrons plus tard ? »

Elle posa ses affaires sur le lit du haut. 

« En attendant, je ne suis pas sûre que tourner en rond dans cette pièce pendant deux heures ne soit très productif. Je vais aller faire un tour pour me familiariser avec le bâtiment. »

Elle regardait par la fenêtre en même temps qu’elles prononçait ces mots.

Revenir en haut Aller en bas
Dea_aurora
Dea_aurora

http://www.eldarya.com/#/player/profile/Dea_aurora

Toi, on sait que tu as un tonneau à ton nom !




MessageSujet: Re: Les épées de la royauté[ouvert] Les épées de la royauté[ouvert] EmptyVen 9 Aoû - 14:10
Eugénie hocha la tête avant de se rendre compte que son interlocutrice ne voyait pas son geste. Elle soupira encore et se leva plus déterminée. 

- Tu as raison

Elle se demandait ce que leur réservait le programme. Quelle tenue devraient-elles porter? Auraient-elles un moyen de locomotion ? Peut-être trouverait-elle ses réponses en se baladant dans le coin. Elle espérait surtout rencontrer d'autres personnes. Sa colocataire n'avait pas l'air méchante mais Eugénie aimait vivre en groupe.

Revenir en haut Aller en bas
Halsing
Halsing


Le (pseudo) riche qui paie des tournées générales




MessageSujet: Re: Les épées de la royauté[ouvert] Les épées de la royauté[ouvert] EmptyMar 13 Aoû - 14:02
Taelys et Eugenie, vous commencez à déambuler dans les couloirs de la caserne. Vous passez à côté d’une grande forge, avec de nombreuses table de travail ou vous voyez notamment une personne retoucher un de ses implants avec un fer à souder directement dans le bras. Une scène plutôt courante dans les Subs, si tant est que l’on soit assez calé en ingénierie.
Vous découvrez aussi une grande bibliothèque avec quelques (extrêmement) rares livres sous vitrine, des reliques remplacées maintenant par les écrits sur tablettes ou ordinateur. Vous descendez encore une volée d’escalier, et vous découvrez un grand parking rempli de motos et de voitures, ainsi que quatre gros hovercraft garé tout au fond.
Les 3/4 des motos sont des Aprilia Tuono rouges de grosse cylindrée, mais elles sont assez vielles et en piteuses état. Mais à côté de cette flotte surement fourni par la royauté, vous apercevez quelques perles, comme une Ducati Paginale V4 bicolore (noire avec du rouge bordeau) ou encore la Leonart d’Ambroise, dont le moteur gigantesque n’est surement pas d’origine.
Question voiture, il y a tout autant de choix… Quelques citadines et pick-up signé Renault, une Lamborghini criblée de balle, et trois Bugatti Divo garé sur des piédestaux, sans doutes pour éviter qu’on les vols.
 
L’une des sorties du garage mène directement vers l’intendance… et ça tombe bien, puisque qu’il est bientôt l’heure de recevoir votre équipement. D’ailleurs, le lieutenant Armand y est déjà et vous fait signe… Il est accompagné d’un jeune homme dont la partie gauche du visage est couverte d’un masque de bal…
Ce n’est d’autre que toi, Lucien, qui viens de te faire débaucher par la même personne qui fait signes au deux jeunes fille d’approcher.
De passages dans les corps classiques de l’armée, Armand t’avait vu à l’œuvre et il avait fait le choix de te faire venir chez les mousquetaires. Cependant, il avait refusé de te grader directement, malgré tes performances. « Pour que tu me montre de quoi tu es capable » avait-il dit.
 
-Pile à l’heure ! Parfait ! Je vous présente votre nouveau camarade. Armand De Jouvenne. Rassurez-vous, il a sa propre chambre! (Toute aussi miteuse que celle de Taelys et Eugénie). Bien ! Suivez-moi maintenant !
Le lieutenant vous ouvre la porte de l’intendance, et vous fait entrer. Devant vous se trouvent, posé sur une table, trois paquetages identiques. Ils sont tous composé d’un grand fusil laser dont l’état est vraiment douteux, trois chemises au manches bouffantes blanches en tulle, une paire de bottes en cuir noir arrivant au genoux, deux pantalons de cavaleries en cuir noir, et, bien sûr, du grand manteau rouge bordeaux en cuir (ou en coton il suffit de demander) si caractéristiques des mousquetaires.
-Voilà pour vous la bleusaille ! En ce qui concerne la moto, vous avez aussi des clefs qui trainent sous le tas d’armes, ou vous pouvez vous servir !  Enfin bon, sachez que si vous voulez avoir la classe comme moi, avec de vraies armes et de vrais vêtements… Il va falloir vous le payer vous-même !
Dit le lieutenant d’une voix enjouée, avant de vous indiquer un râtelier d’arme ou sont entassé des épées, sabres de cavaleries laser, des masses et des marteaux, tous aussi fatiguée que le fusil.
-Mais tout ça n’est pas le plus important…
 
Armand se dirige dans le fond de la pièce, et ouvre une double porte qui cache… Une écurie. Sagement attachés, vous découvrez trois grands chevaux à la carrure athlétiques. Il y en a un à la robe grise et blanche, un bai-brun avec une marque blanche sur le chanfrein, et un Overo.
-Voilà vos chevaux. Ce sont des selle Français génétiquement modifié et possédant pas mal d’implants. Je n’ai pas trop envie de m’étaler sur ce qui a été fait sur eux… mais sachez qu’il passera forcement là ou une moto ne passerait pas. Et qu’il peut survivre à un tir de roquette. Peut-être pas vous par contre… bref, ils sont à vous !
L’officier vous sourit et siffle.
-Luther ! Ta fine équipe de moquette est arrivée ! amène-toi !
Hurle-t-il, en espérant une réponse.
-Luther… C’est votre supérieur. Votre chef d’équipe. C’est à lui que vous obéirez quand je ne serais pas là. Bon… Sur ce, je vous laisse faire connaissance et vous équiper! A plus !
Il vous fait un petit salut de la main pas très militaire et vous laisse seul dans le bâtiment de l’intendance.
 
Bien sûr… Tu l’as entendu Luther… Comment manquer la voix agaçante de ton fanfaron supérieur… Bref… Ta fine équipe de bleusaille est là !
 
 

Revenir en haut Aller en bas
Dea_aurora
Dea_aurora

http://www.eldarya.com/#/player/profile/Dea_aurora

Toi, on sait que tu as un tonneau à ton nom !




MessageSujet: Re: Les épées de la royauté[ouvert] Les épées de la royauté[ouvert] EmptyMar 13 Aoû - 16:39
Eugénie lâcha son paquet. Elle était en train d'explorer des mains le tissu de l'uniforme. Elle se rapprocha des chevaux, notamment du gris. Elle approcha sa main doucement de sa tête, avec prudence car elle avait peur de se faire mordre. Après tout c'était des chevaux très spéciaux, qui sait comment ils se comportaient...
Elle jeta un regard en arrière vers leur nouveau coéquipier. La vache, ce qu'il était grand. Son masque lui donnait un air étrange et elle se demanda s'il était purement esthétique ou s'il avait une autre fonction. En tout cas, elle était contente de voir le petit groupe s'agrandir. Tout en replaçant son attention sur le cheval, elle fit le souhait intérieur que ses camarades se montrent sympathiques. 

- Ce sont des belles bêtes, dit-elle pour tenter de lancer le dialogue.

Revenir en haut Aller en bas
Chayes
Chayes

http://damlierre.tumblr.com

Maître des Jeux/Quelqu'un a dit ellipse ?



MessageSujet: Re: Les épées de la royauté[ouvert] Les épées de la royauté[ouvert] EmptyMar 13 Aoû - 18:05
Quand son nom résonna depuis l'entrée de l'écurie, Luther était un peu plus loin, faisant de son mieux pour ne pas mourir d'apoplexie.

Il allait devoir gérer une équipe.
Pourquoi lui ? Il n'avait rien fait pour mériter ça ! Pour ses supérieurs, c'était sans doute un honneur qu'on lui faisait, pour lui, c'était une punition.
Au fond de lui Il savait qu'il s'y ferait comme il s'était fait à tout ce qui avait bien pu lui arriver dans sa vie, et à 27 ans il en avait vu plus que la moyenne, mais ses attaques de panique le prenaient toujours quand il avait le temps de réfléchir. Le travail acharné, souvent solitaire, le gardait concentré, et du travail il y en avait toujours chez les mousquetaires. En quatre ans, ses supérieurs n'avaient-ils pas compris que c'était ainsi qu'il fonctionnait, et qu'il n'avait en lui aucune fibre dirigeante ?

Trop tard, il allait falloir y aller quand même. Tant pis pour les monologues intérieurs, les recrues se fichaient bien de ses états d'âmes.
Se rabrouer lui même lui redonnait un air professionnel, puisque ses expressions faciales avaient tendance à suivre ses pensées.

Avec au visage sa meilleure expression impassible, il se dirigea vers son équipe alors qu'Armand était déjà loin dans le couloir de la caserne.

Heureusement pour lui, il n'eût pas à entamer la conversation, puisque l'une des recrues se préoccupait des chevaux.
Ceux ci piaffèrent d'ailleurs à son approche. Toute sa deuxième année, il avait été en charge de la maintenance des animaux de combat et en avait implanté bon nombre lui même. Il ne savait toujours pas si ils avaient peur de lui ou si ils l'aimaient bien.

Il prit quelques secondes pour rassembler une réponse cohérente à l'affirmation de la jeune femme. Comme début de conversation, il avait connu plus engageant, non pas que sa phrase n'ait aucun intérêt mais il ne savait pas quoi ajouter !

"Ils sont très efficaces, c'est vrai. Tant qu'ils ne se font pas pirater."

... Bien Luther, bien pour effrayer les recrues, super.
Il s'empressa de rajouter :

"Pas que ça arrive souvent ! Je travaille en permanence sur leurs pare-feux et globalement leurs implants sont plus sûrs que la majorité de ce que les humains se font implanter !"

Pas plus rassurant.
Il sourit d'un air mi désolé mi distrait, se rendant compte dans un coin de sa tête qu'il n'avait pas salué, encore moins à la façon militaire.

"Sergent Luther Wendling, médecin électronicien de terrain."

Il occulta volontairement le terme "instructeur" de son rang.

"Je serai votre chef d'escouade, mais ce n'est pas moi qui superviserai vos entraînements physiques, ce n'est pas mon domaine."



"Si vous continuez de penser que ce rocher ne devrait pas voler, il risque de vous entendre , de s'en convaincre, et vous allez finir par avoir raison."
Revenir en haut Aller en bas
Dea_aurora
Dea_aurora

http://www.eldarya.com/#/player/profile/Dea_aurora

Toi, on sait que tu as un tonneau à ton nom !




MessageSujet: Re: Les épées de la royauté[ouvert] Les épées de la royauté[ouvert] EmptyMar 13 Aoû - 20:26
- Eugénie Antoinette Chastain, dit-elle à son tour avant de sourire. 

Leur chef m'intriguait beaucoup à présent. Elle s'imaginait quelqu'un avec un peu plus d'assurance pour les guider mais soit. Il avait l'air d'en connaître un rayon.

Revenir en haut Aller en bas
Zoe
Zoe

http://www.eldarya.com/#/player/profile/Zoe97214

Toi, on sait que tu as un tonneau à ton nom !




MessageSujet: Re: Les épées de la royauté[ouvert] Les épées de la royauté[ouvert] EmptyMer 14 Aoû - 1:00
Avoir l’air classe n’était pas l'objectif de Taely, elle préférait l’efficacité à l’esthétique. Autant l’uniforme n’avait pas l’air de la déranger - quoi que, elle préférait porter du bleu plutôt que du bordeaux, les teintes de rouges lui donnaient un air inutilement méchant à cause de ses yeux - autant elle prévoyait de s’acheter une arme de meilleure qualité, celles présentes laissait clairement à désirer. 

Quant aux chevaux... Elle n’avait jamais été très fan d’animaux. Pouvait-on vraiment encore les appeler animaux ? Elle ne fit rien en entendant Eugénie dire que c’était de belles bêtes, mais pour elle c’était plutôt des choses, des engins, ça n’avait plus grand chose de naturel. Elle se fichait de la couleur du cheval, tant qu’il faisait son boulot, elle s’en occuperait convenablement. 

Les deux nouveaux arrivants semblaient assez atypique - plutôt ironique considérant l'apparence de Taelys - mais le premier se remarquait de loin avec son masque et sa grande taille, tandis que le deuxième dégageait quelque chose de très... Elle n’avait pas de mot, mais il n’avait pas l’air à l’aise. Cela contraria la jeune femme pendant un court instant, elle ne supporterait pas un mauvais supérieur mais si il était Sergent, ce n’était probablement pas pour rien, et dès cet instant elle avait déjà placé toute sa confiance en lui, aveuglément. Elle lui avait rendu son salut militaire pour se présenter à son tour. 

« Enchantée Sergent, enchantée Lucien je suis Taelys. »

Revenir en haut Aller en bas
Morrigann
Morrigann


Le (pseudo) riche qui paie des tournées générales



MessageSujet: Re: Les épées de la royauté[ouvert] Les épées de la royauté[ouvert] EmptyMer 14 Aoû - 1:14
Lucien avait effectivement vu sa propre chambre, et il en était plutôt fâché. Il s'était attendu à mieux, lorsqu'on lui avait parlé de cette promotion. Cela dit, elle était toujours plus agréable que les dortoirs puants de sueur auxquels il était habitué, et c'était un bon début. Il s'imaginait qu'il en changerait lorsqu'il deviendrait mousquetaire, et qu'il pourrait alors enfin en faire quelque chose. Dans sa tête, il n'était effectivement pas question de « si » il serait promu, mais de « quand. »

Il jaugea les deux jeunes filles de haut en bas, et un petit sourire en coin vint étirer ses lèvres. Il fut difficile de dire ce qu'il pensait, cela dit, puisqu'il ne fit aucun commentaire. Il aurait préféré que leur supérieur les présente également, mais il fallait croire qu'il allait devoir leur demander leur nom lui-même. Il ne cessait de s'étonner de la familiarité de son supérieur, mais s'échinait à se comporter poliment malgré tout. Plus cet homme se comportait comme une simple recrue, moins il était tenté de le faire, mais il appris quand faire profil bas.

Il adressa une petite courbettes aux jeunes filles. « Lucien de Jouvennes. Plaisir de faire votre connaissance. » Le chef l'avait déjà présenté, mais il était poli de le faire malgré tout. Il s'approcha d'un cheval pour tapoter gentiment son encolure. « Pas les plus belles bêtes que j'aie jamais possédé, mais j'imagine qu'elles feront l'affaire. »

Lucien reprit son drôle de sourire lorsqu'il entendit les remarques de Luther, qui le firent bien rire intérieurement.  Lorsqu'il eut fini, arborant un sourire mi-amical mi-carnassier. Il savait faire profil bas devant ses supérieurs, certes, mais il savait aussi reconnaître un terrible manque de confiance en soi. Il était clair que cet homme n'avait que peu d'expérience en terme de leadership, et qu'il ne lui crierait sans doute pas dessus pour son comportement inapproprié. Peut-être que Lucien avait tort, mais il était trop sûr de lui pour l'imaginer.

« Eh bien, notre médecin est un optimiste. Enchanté, Wendling. » Il ébouriffa les cheveux de l'autre homme de son poing. « Comment doit-on vous appeler, alors ? Sergent ? » Comme s'il n'était pas ironique de poser une telle question après s'être montré si familier.



Les épées de la royauté[ouvert] Sans_t12

Les épées de la royauté[ouvert] Tumblr_oppsr9Kg841qbjkh3o3_r1_540
Revenir en haut Aller en bas
Chayes
Chayes

http://damlierre.tumblr.com

Maître des Jeux/Quelqu'un a dit ellipse ?



MessageSujet: Re: Les épées de la royauté[ouvert] Les épées de la royauté[ouvert] EmptyMer 14 Aoû - 2:53
"Enchant-"

Luther se crispa en sentant la troisième recrue lui ébouriffer les cheveux et, par réflexe, écarta sa main d'une tape. Ce n'était pas tant le manque de respect qui le dérangeait -ç'eût probablement dû, mais pour cela il eût fallu qu'il possédât le sens du respect militaire et la certitude de le mériter-, mais plutôt l'intrusion dans sa zone de confort. Si ce genre de limites s'effaçaient quasi systématiquement sur le terrain sous le coup de l'adrénaline, elles lui étaient très chères dans la vie quotidienne. Aussi s'employa-t-il à établir une certaine distance avec De Jouvennes, tant physiquement que verbalement :

"Ce sera Sergent Wendling pour vous."

Il n'ajouta rien, quelque peu dérouté et ennuyé d'abord, avant que son intérêt ne se reporte sur les implants de sa recrue. L'oculaire était évident, mais il en avait sans doute d'autres, probablement de bonne qualité compte tenu du fait qu'il n'était pas originaire des Subs à en juger par son nom et son comportement.

"J'aimerais savoir de quels implants vous êtes équipés, tous les trois. Puisque nous allons devoir travailler ensemble sur le terrain, il me faudra les modèles, la localisation, leur origine, les pare-feux dont ils sont dotés et leurs compatibilités modulaires. Je serai peut-être en mesure de les améliorer si j'en ai l'occasion. Et surtout, j'aurai besoin de savoir tout ça en cas de dysfonctionnement sur le terrain, quelle qu'en soit la raison. Je vous ferai un contrôle d'entrée quand on sera au labo. En attendant... ehm... je suppose que je suis censé vous faire visiter ce que vous n'avez pas vu de la caserne ? ..."

La rupture entre ce qui relevait de son champ de compétences et ce qui relevait de ses capacités sociales avait été aussi perceptible, dans son discours, que le mur de Berlin en son temps.

"A moins que le Commandant s'en soit déjà chargé, auquel cas je peux vous emmener au labo immédiatement."



"Si vous continuez de penser que ce rocher ne devrait pas voler, il risque de vous entendre , de s'en convaincre, et vous allez finir par avoir raison."
Revenir en haut Aller en bas
Dea_aurora
Dea_aurora

http://www.eldarya.com/#/player/profile/Dea_aurora

Toi, on sait que tu as un tonneau à ton nom !




MessageSujet: Re: Les épées de la royauté[ouvert] Les épées de la royauté[ouvert] EmptyMer 14 Aoû - 14:50
Eugénie trouva Lucien un brin arrogant. Elle -comme la majorité de la population sûrement- n'avait pu voir des chevaux qu'en de rares occasions. Et lui disait en posséder des plus beaux... Bon. C'était peut-être tout simplement une petite maladresse. 

Déconcertée par son comportement, elle se rapprocha de leur chef pour répondre. 

- Euh..., dit-elle en jetant un regard interrogateur vers Lucien. Nous avons déjà visité la majeure partie du bâtiment avec Armand. Je suppose que nous pouvons aller au labo.

Revenir en haut Aller en bas
Zoe
Zoe

http://www.eldarya.com/#/player/profile/Zoe97214

Toi, on sait que tu as un tonneau à ton nom !




MessageSujet: Re: Les épées de la royauté[ouvert] Les épées de la royauté[ouvert] EmptyMer 14 Aoû - 16:38
Taelys se pinça les lèvres. Voir quelqu'un manquer de respect à un supérieur, ça l'horripilait, mais elle ne fit rien. Elle n'avait pas vraiment à intervenir, elle ne les connaissait pas assez et puis de toute façon le Sergent était assez grand pour se défendre tout seul. 

L'idée que Wendling soit un expert des implants la rassurait tout autant qu'elle l'angoissant. C'était toujours assez délicat, soit de mentir sur l'origine de ses implants, soit d'expliquer pourquoi elle en avait toujours eu. Mais elle savait que son supérieur saura passer outre, après tout, ses yeux avaient toujours été très efficaces. 

Elle hocha la tête à la remarque d'Eugénie. 

"Je suis d'accord."

Revenir en haut Aller en bas
Morrigann
Morrigann


Le (pseudo) riche qui paie des tournées générales



MessageSujet: Re: Les épées de la royauté[ouvert] Les épées de la royauté[ouvert] EmptyJeu 15 Aoû - 22:36
Lucien retint un petit rire. Sergent Wendling, c'était long et chiant, mais il se garda de dire qu'il préférait l'appeler Lulu et décida de s'arrêter là. Il préférait faire ses preuves avant tout, et préférait éviter les réprimandes dès le premier jour.

"Très bien, sergent Wendling. Je me garderai de contredire les demoiselles."



Les épées de la royauté[ouvert] Sans_t12

Les épées de la royauté[ouvert] Tumblr_oppsr9Kg841qbjkh3o3_r1_540
Revenir en haut Aller en bas
Chayes
Chayes

http://damlierre.tumblr.com

Maître des Jeux/Quelqu'un a dit ellipse ?



MessageSujet: Re: Les épées de la royauté[ouvert] Les épées de la royauté[ouvert] EmptyLun 19 Aoû - 23:22
Luther acquiesça, rajouter quoi que ce soit serait inutile et sans doute embarrassant à ce stade.

"Bon, eh bien, ehm... suivez moi."

Il s'engagea dans le couloir de la caserne, vers le laboratoire. Depuis le temps, c'était un chemin qu'il connaissait par coeur peu importe le point de départ, fut-il à l'autre bout de la ville.



"Si vous continuez de penser que ce rocher ne devrait pas voler, il risque de vous entendre , de s'en convaincre, et vous allez finir par avoir raison."
Revenir en haut Aller en bas
Halsing
Halsing


Le (pseudo) riche qui paie des tournées générales




MessageSujet: Re: Les épées de la royauté[ouvert] Les épées de la royauté[ouvert] EmptyMar 20 Aoû - 15:03
Le Laboratoire se situe au sous-sol, dans le parking à côté des aero-jet, caché derrière une petite porte en fer innocente.
Un drôle d’endroit pour un labo, me diriez-vous… pourquoi ne pas le mettre à l’étage à côté de la forge ?
Toi, Luther, tu sais très bien pourquoi, vu que tu travail sur les technologies se trouvant dans cette pièce… et les autres, vous vous doutez que le labo n’est pas sans défense puisque le simple fait de mettre la main sur la poignée déclenche un scanner. Et il y une raison derrière cette sécurité. En effet… Ici sont produit tout un tas d’implants et d’armes personnalisés non disponible dans le commerce, ainsi qu’un tas d’armes qui viennent à peine de sortir.
 
Luther, tu pousse la porte, et vous découvrez un grand couloir où on peut à peine se croiser. Contre les murs se trouvent de grandes étagères en fer où sont entassé des cartons dégueulant de pièces mécaniques et d’armes. Sur les cartons, vous lisez en vrac EMP, Ions, Moto, Imp…
Ces étagères continuent sur une dizaine de mètres jusqu’à une pièce circulaire assez impressionnante, d’une bonne cinquantaine de mètres carré. Au centre de la pièce, un peu renfoncé par rapport au reste, se trouve une moto MV Agusta F4 RR entièrement noire, branché de tous les côtés à des capteurs et des tubes tous reliés à une table de projection holographique, sur la gauche de la pièce. Sur la droite, vous voyez deux bureaux, dont un encombré d’armes et de pièces d’implant en vrac. Vous remarquez que le mur blanc immaculé est criblé de balles et de traces noires d’impact laser à cet endroit-là.
Enfin, dans le fond de la pièce se trouve un grand écran incurvé faisant état du bouclier protégeant Paris, mais diffusant aussi des informations sur la moto.
 
-Luther ! Te revoilà !
Une grande femme assez mince en blouse blanche qui doit approcher de la cinquantaine te fait signe depuis un bureau devant le fameux écran. Tu la connais sous le nom de Stéphanie Carmache, une femme aux yeux noirs cybernétiques et aux cheveux verts grisonnants soignés, dont les deux bras sont entièrement mécaniques. Malgré les modifications assez voyantes, elle est plutôt jolie, et semble, au vue de sa masse musculaire, à continuer d’intervenir sur le terrain quelques-fois.
Luther, tu sais que c’est une ancienne des services secrets, ayant choisis de passer chez les mousquetaires (l’équivalant des forces spéciales) sa retraite. Elle est Lieutenant-Colonel, et c’est aussi la cheffe de la division R&D… Cela dit, elle t’en a laissé les rênes car elle passe plus de temps en réunion qu’au labo.
 
-J’ai finis les tests demandés sur la moto, tu n’as plus de travail pour ce soir ! Tu vas pouvoir t’occuper de tes jeunes recrues !
Te dit-elle dans un sourire.
-C’est Armand qui m’a demandé de finir pour toi. Ah ! Et il a aussi laissé un planning d’entrainement pour ta bleusaille.
Les autres, elle s’approche de vous d’un pas martial.
-Bienvenus. Je suis le lieutenant-colonel Stéphanie Carmache. Ne l’embêtez pas sinon c’est moi qui vous tombe dessus. Bon... Je laisse Luther vous faire la visite.
Elle vous salut et retourne à son bureau avec la même démarche.

Revenir en haut Aller en bas
Dea_aurora
Dea_aurora

http://www.eldarya.com/#/player/profile/Dea_aurora

Toi, on sait que tu as un tonneau à ton nom !




MessageSujet: Re: Les épées de la royauté[ouvert] Les épées de la royauté[ouvert] EmptyMar 20 Aoû - 20:05
Eugénie fit le tour de la pièce avec curiosité, l'endroit était vraiment singulier. Elle adressa un salut réglementaire à la femme et se présenta à son tour. Elle se pencha ensuite d'un peu plus près sur la moto. Sans rien toucher bien sûr. 

-Oh, au fait, vous nous aviez demandé de vous informer sur nos implants, se rappela-t-elle soudainement. Pour ma part, j'ai un implant de bouclier individuel et un autre qui m'offre des capacités télékinésiques. Est-ce que notre nouvelle situation nécessite des expérimentations et améliorations sur ceux-ci?

A vrai dire, elle posait la question avec un brin d'inquiétude. Elle se demandait tout à coup s'ils n'allaient pas également servir de cobaye. Ce laboratoire était vraiment grand, et rempli de tubes, d'objets et de pièces étranges.

Revenir en haut Aller en bas
Chayes
Chayes

http://damlierre.tumblr.com

Maître des Jeux/Quelqu'un a dit ellipse ?



MessageSujet: Re: Les épées de la royauté[ouvert] Les épées de la royauté[ouvert] EmptyMer 21 Aoû - 16:36
Luther adressa à sa supérieure un salut militaire qu'il n'employait pas toujours quand il n'était pas accompagné, puis cacha un sourire gêné à sa dernière remarque. Elle semblait toujours avoir pour lui une affection qu'il n'expliquait que par le côté maternant de Carmache, qui s'exprimait sans doute plus facilement avec lui, qui manquait d'assurance.

"Merci, lieutenant-colonel."

Il la remerciait avant tout pour le travail qu'elle lui épargnait, mais se rendit compte que cela portait à confusion, comme s'il la remerciait de le protéger. Bon. Autant changer de sujet, et vite.

Il alla récupérer la note d'Armand sur son bureau, et ne put s'empêcher de grimacer un sourire devant le planning qu'il connaissait bien, puisque c'était celui auquel il avait dû se plier à son arrivée dans les Mousquetaires, quoi que le sien fût aménagé pour laisser plus de place aux disciplines scientifiques, qui étaient déjà ses spécialités à son arrivée.

Sa lecture fut interrompue par Eugénie, qui semblait un peu anxieuse. Il fit de son mieux pour la rassurer, lui qui avait également des réticences au sujet des implants :

"Des améliorations, peut-être, mais pas d'expérimentation : on ne se risque pas à mettre en danger des recrues saines avec des implants en développement. Enfin, sur la base du volontariat, il arrive que certains mousquetaires testent des modules qui sortent tout juste de laboratoire, mais on ne l'impose pas."

Les rangs des mousquetaires ne manquaient pas de casse-cous prêts à tester pas mal de choses, mais il arrivait qu'on manque d'effectifs de tests, dans ces cas là c'était sa supérieure qui s'en chargeait, il supposait qu'on recrutait alors dans les rangs de l'armée régulière.

"Non, par contre, il peut être nécessaire de faire des mises à jour dans vos pare-feux, et de s'assurer de la fiabilité de vos implants. Certains modules, souvent ceux des Subs, ont des défauts de conception qui mettent en danger leurs utilisateurs, ou des failles de sécurité que les pirates n'hésitent pas à exploiter. On ne peut pas se permettre de prendre des risques, surtout pas chez les Mousquetaires, c'est pourquoi je vais vous faire passer votre premier contrôle de routine. Vous permettriez que je commence par vous, recrue Chastain ?"

Il ne voulait pas la mettre mal à l'aise d'emblée en lui donnant des ordres (chose particulièrement contre nature chez lui), si elle était déjà inquiète. Il savait que les recrues avaient sans doute déjà été vérifiées sur certains plans, au moins pour être sûrs qu'elles n'étaient pas contrôlées par des pirates à leur arrivée, mais cela était très loin de suffire.

"Aussi, je vous donnerai votre emploi du temps des six premiers mois à l'issue du contrôle technique."



"Si vous continuez de penser que ce rocher ne devrait pas voler, il risque de vous entendre , de s'en convaincre, et vous allez finir par avoir raison."
Revenir en haut Aller en bas
Dea_aurora
Dea_aurora

http://www.eldarya.com/#/player/profile/Dea_aurora

Toi, on sait que tu as un tonneau à ton nom !




MessageSujet: Re: Les épées de la royauté[ouvert] Les épées de la royauté[ouvert] EmptyMer 21 Aoû - 19:42
Eugénie cligna rapidement des yeux. Elle ne s'attendait pas à être évaluée aussi vite. Néanmoins elle hocha la tête avec vigueur pour manifester sa bonne volonté. Elle avait envie d'être la meilleure recrue possible et elle voulait le montrer. 

-Bien sûr. Que dois-je faire? 

Revenir en haut Aller en bas
Chayes
Chayes

http://damlierre.tumblr.com

Maître des Jeux/Quelqu'un a dit ellipse ?



MessageSujet: Re: Les épées de la royauté[ouvert] Les épées de la royauté[ouvert] EmptyLun 26 Aoû - 0:03
"On peut commencer par un test d'efficacité basique, je vais mettre des senseurs d'activité au niveau de ton cerveau et des implants, pour vérifier que tout se passe bien. J'en profiterai pour les scanner, récupérer les modèles, comparer tes données aux réactions standards de cette version et vérifier les dispositifs de sécurité, tu n'auras pas grand chose à faire. Où est-ce que tu te les es faits poser ?"

Tout en parlant, il avait sorti des dispositifs ressemblant fort à des filets d'électrodes, qu'il activa à l'aide d'une petite télécommande. Chaque senseur s'éclaira d'une petite lumière bleue, signifiant le bon fonctionnement de l'appareil. Luther enfila des lunettes larges posées sur son bureau, et sur le verre gauche apparurent plusieurs paramètres qu'il était seul à voir, et sans doute seul à comprendre dans l'assistance de toute manière, sa supérieure assise quelques mètres plus loin mise à part.

D'un tiroir de son espace de travail, il sortit une balle de tennis. Drôle d'objet à garder dans un laboratoire de l'armée, mais plus utile qu'on ne le penserait dans des tests de routine.

"Une fois que j'aurai posé les électrodes, soulève la balle par télékinésie, et projette la vers toi, sur ton bouclier."



"Si vous continuez de penser que ce rocher ne devrait pas voler, il risque de vous entendre , de s'en convaincre, et vous allez finir par avoir raison."
Revenir en haut Aller en bas
Dea_aurora
Dea_aurora

http://www.eldarya.com/#/player/profile/Dea_aurora

Toi, on sait que tu as un tonneau à ton nom !




MessageSujet: Re: Les épées de la royauté[ouvert] Les épées de la royauté[ouvert] EmptyMar 27 Aoû - 12:44
Eugénie obtempéra. Elle tapota son crâne,  à l'arrière de ses oreilles pour désigner l'emplacement de ses implants. Puis, une fois que les senseurs étaient prêts, elle se concentra pour diriger la balle avec force vers elle (en espérant que son bouclier ne flancherait pas comme par hasard à ce moment). 

-C'est parti !

Revenir en haut Aller en bas
Halsing
Halsing


Le (pseudo) riche qui paie des tournées générales




MessageSujet: Re: Les épées de la royauté[ouvert] Les épées de la royauté[ouvert] EmptyVen 30 Aoû - 14:10
Jet d'intelligence pour la kinétique (35 + 15 = 50 (=/= 70)) + Jet de Vigueur pour le bouclier (11+96 > 100)

Eugénie, La balle file bien vers toi, mais très lentement... Loins d'être aussi fort que tu le pensais. Et lorsqu'elle touche ton bouclier, elle est bien encaissé et renvoyé dans la pièce, mais ta peau commence à te bruler un peu... la puce surchauffe. 

Peut-être est-ce à cause du stress, ou du froid (ou de tout autre chose) mais les résultats ne sont pas très bon pour tes puces d'entrée de gamme...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les épées de la royauté[ouvert] Les épées de la royauté[ouvert] Empty

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le pinfu ouvert
» Taverne des couche-tard/lève-tot (ouvert entre 2h30 et 6h)
» [Partenaire] Le nouveau JDR Bionicle a ouvert !
» [Guilde]-Friendship- recrutement ouvert + Fan site
» Free time [ouvert à ceux qui veulent]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Berserk :: La Chambre des Jeux :: RPMJ-
Sauter vers: